info@leslettresduchrist.com

Ma grand-mère est en train de mourir…

La Voie du Christ

Question à la Porte-Parole :

La voie christique apporte le soin du corps en même temps que celui de l’âme. (Alors comment se fait-il que Y. soit malade en ce moment ? Son corps-canal n’est-il pas complètement purifié et à l’abri des virus ?). Excusez cette remarque qui m’a échappé mais je suis très sensibilisé à cela en ce moment : ma grand-mère est en train de mourir chez moi dans d’atroces souffrances alors que sa vie fut exemplaire et difficile, et le Christ ne semble pas répondre à nos demandes de mansuétude… Certainement ne voyons-nous que par le petit canal de nos vies humaines limitées…

Réponse :

Tout d’abord, nous devons accepter que c’est notre conscience qui est le fondement de notre expérience terrestre. Parfois notre conscience est élevée et nous sommes alors en contact avec le Divin et nous sommes protégés ; à d’autres moments, nous sommes dans un état de conscience plus bas, par conséquent nous disposons d’une vitalité plus faible et c’est ce qui rend possibles des erreurs qui se produisent dans la formation de nos cellules physiques. La seule conscience parfaite, qui protégera une personne à travers tous ses dilemmes et contacts avec des germes, etc., est la CONSCIENCE D’AMOUR à 100% qui transcende toute velléité de jugement ou de critique, sous toute forme que ce soit. Lorsque Jésus était sur Terre, il a dit à un homme qui le traitait de Bon Maître : « Ne m’appelle pas bon. Seul ton Père qui est dans les cieux est parfait. »

Cela nous montre clairement que pendant que nous sommes sur Terre, nous sommes sujets à des changements d’humeur, de perception, d’opinion. Par exemple, vous traversez des moments de questionnement, voire de doute ; vous en êtes inconscient, mais votre conscience en ce moment est tout à fait différente de la conscience des moments où vous m’écriviez à propos de l’impact qu’avaient les Lettres sur vous. Lorsque nous tombons dans des états de conscience plus basse, comme nous le faisons de temps à autre, ces états s’enregistrent dans le corps sous forme d’épuisement de l’énergie, les cellules physiques en sont affectées, elles ont moins d’énergie pour combattre la maladie, ou il se produit des erreurs dans la reproduction des cellules, lesquelles mènent au cancer ou à d’autres formes de maladie.

Cela n’a absolument aucun rapport avec notre valeur, c’est complètement lié à NOTRE ETAT DE CONSCIENCE. L’anxiété, la douleur, les aspects planétaires et les rayonnements d’énergie abaissent nos  niveaux de conscience et comme le monde est une école où l’on apprend à transcender le monde matériel et l’ego, nous devons apprendre à approcher la Conscience Divine avec une conscience suffisante d’auto guérison pour qu’elle se produise. Elle peut avoir lieu – elle a eu lieu quand le mal-être de toutes les zones malades de mon corps est devenu insupportable. J’ai vraiment prié et j’ai vraiment reçu de l’aide et du soulagement pour la nuit. Puis, le matin, ma conscience d’éveil s’est réaffirmée et mon mal-être est revenu. Mon mari est mort d’un cancer et il a beaucoup souffert, mais il m’a écrit pour dire que la prière avait rendu ses douleurs supportables, alors qu’elles étaient auparavant une torture et un tourment. Je n’ai jamais eu aucun doute quant aux raisons pour lesquelles il a eu ce cancer – il s’est fait du souci à propos de l’argent tout au long de sa vie et il était très critique vis-à-vis des autres. MAIS il a découvert le véritable Christ que je connaissais et peu à peu, il a laissé tomber tout son ego et il est finalement devenu le plus doux, le plus compréhensif et aimant des hommes. A la fin, il n’avait plus besoin que d’aspirine pour le soulager et il est mort dans la sérénité et la joie. Il a réussi à se libérer de tout son ego et a réalisé le contact avec la Conscience Divine. Cela se voyait. Je l’ai beaucoup aimé à la fin de sa vie.

Avec Amour et Joie dans le Christ

La porte-parole

Source : Vos questions à la porte-parole

mourir