info@leslettresduchrist.com

Christ, ses Lettres et les Prières Collectives… santé, paix, etc.

La Voie du Christ

Les prières collectives au profit d’autrui

Chers amis,

Comme nous le savons si bien, avec Les Lettres du Christ nous changeons inévitablement nous-mêmes et notre vie. Avec elles nous entamons notre plus grand voyage vers les dimensions spirituelles supérieures !

L’arrivée des Lettres dans notre vie est le moment tant attendu de nous tous, les chercheurs spirituels, pour pouvoir être aidés et réussir à nous débarrasser progressivement et sans regrets, mais avec joie et soulagement, de nos anciennes convictions, pratiques et dogmes erronés. Très peu nombreux sont les bienheureux parmi nous qui ne portent pas de tel « bagage ».

Le mécanisme psychique qui consiste à nous en débarrasser est très individuel.
Nous en sommes plus ou moins influencés et nous avons la tendance naturelle à essayer d’adapter nos croyances à l’enseignement des Lettres, … ou à l’envers, selon notre caractère et personnalité.

Je voudrais partager quelques idées et faits, quelques constations et citations et je vous remercie d’avance pour votre bienveillante patience ! Le thème qui me tient à cœur depuis un bon moment concerne nos pratiques des prières collectives au profit d’autrui – pour la santé des personnes, pour la paix du monde, etc.

Commençons par le fait qu’à part de méditer ensemble en petits groupes et en direction de son propre intérieur pour se connecter avec « Le Père » EN NOUS, comme Christ le répète maintes fois. Il n’a jamais dit ou fait, ni demandé de prier ensemble pour quelle que raison ou but aussi bon ou noble que ce soit ! Christ n’a jamais incité les gens qui l’écoutaient à prier ensemble. Il ne l’a jamais demandé à ses disciples pendent les trois ans d’intense vie en commun sur les chemins difficiles de la Palestine. Il a fait de son mieux pour transmettre à ses disciples son enseignement et il semble évident donc que les prières collectives dirigées en dehors de soi-même n’en font pas partie.

Rappelez-vous, chers amis, lors de la dernière nuit avec ses disciples et malgré sa tristesse, ses craintes et les conflits intérieurs, Christ n’en demande à aucun moment qu’on se mette à prier ensemble pour trouver de l’aide ou de réconfort. Au lieu de cela, Il s’éloigne pour méditer et prier seul et c’est ainsi qu’Il retrouve « l’Amour Père » dans son propre intérieur. Plus encore, l’idée de faire une prière commune pour leur Maître qui vit des moments dramatiques ne traverse même pas l’esprit à aucun des disciples.

La conclusion semble évidente de nouveau – les prières en groupes dirigées vers l’extérieur de soi-même ne font pas partie de l’enseignement du Christ !

Les quatre citations qui vont suivre sont pratiquement tout ce qui est dit au sujet des prières au profit d’autrui dans toutes les Lettres !

(1) « Aimez vos ennemis, pardonnez à ceux qui vous maltraitent ; priez pour ceux qui disent du mal de vous, … » Article 14, MESSAGE URGENT DU CHRIST (l’intégralité des citations se trouve à la fin du texte). 

(2) « Et priez aussi pour votre adversaire, car toute mauvaise pensée que vous avez à son égard ne vous attirera que plus de douleur et de détresse. Pardonnez-lui, priez pour lui, et vous ferez naître des bénédictions pour vous. » Lettre 4.

(3) « Prenez soin de votre prochain autant que de vous-mêmes. Lorsque vous vous disputez, bénissez votre voisin, priez pour lui lorsqu’il est dur envers vous, aidez-le chaque fois que vous le pouvez et en toute occasion, même s’il se détourne de vous, parce que vous construisez le bien dans votre esprit et dans vos pensées, et le bien sera la récolte de ce que vous aurez semé. Et plus encore – vous harmonisez votre esprit et le mettez en syntonie avec le « Père » en vous, qui est Amour Parfait. C’est dans ces conditions que le Père peut accomplir son ŒUVRE D’AMOUR en vous. » Lettre 2, final.

(4) « Elle (la personne qui a réussi à se libérer de l’ego) sait aussi qu’elle peut demander tout ce dont elle a besoin et que la réponse viendra rapidement. Mais la demande émanera de son centre spirituellement illuminé et elle ne cherchera jamais rien de manière égoïste, mais priera toujours pour des choses dans le cadre de ce qui sera bon pour son environnement, sa communauté, sa famille, ses amis. » Lettre 8.

Le but, comme on le voit bien, n’est pas vraiment de diriger notre prière au profit d’autrui, mais de changer notre état d’esprit négatif ou de demander ce dont on a besoin : « Si, après la prière, votre état antérieur n’est pas devenu un état négatif ancien dans votre esprit, retournez prier jusqu’à ce que vous puissiez l’écarter de votre esprit et réellement croire que tout est divinement pris en charge, à l’instant même. » Lettre 1.

À une exception près, mais dans un cas très spécifique concernant les gens de notre environnement et dans des conditions très différentes de ce que l’on a appris comme façon de prier :

(5) « En pensée, conduisez-les vers leur SOURCE de l’Être et sachez que votre prière les a certainement bénis et ouvre la porte à leur développement. Laissez-vous guider par la Conscience Divine pour savoir si vous pouvez aborder le sujet de leur « amélioration » et demandez comment cela pourrait se faire pour qu’ils acceptent volontiers les conseils et le succès final de leur développement personnel. » Lettre 9.

Pourquoi la Conscience Divine nous guiderait-elle au lieu de « faire le travail » par elle-même ? Je crois que la réponse se trouve dans le texte suivant :

(6) « Votre « Père » ne sait rien de cette guerre qui fait rage dans votre vie, mais il connaît la tension qu’elle crée dans votre esprit et votre corps et qui découle de cette guerre, et il ne peut rien faire – pour apaiser votre douleur – jusqu’à ce que vous-mêmes arrêtiez la guerre. Il vous faut vous-même cesser de lutter et vivre en paix avec votre famille, vos voisins, vos employés ou votre patron, les autorités et les autres pays. » Lettre 2.

N. B. Notre « Père » ne peut rien faire (!)… Je vais ajouter ici quelques idées au sujet de nos relations avec la Conscience Divine et, indirectement, avec l’idée de lui demander d’effectuer des changements au profit d’autrui. Le « Père » nous entend, bien sûr, ressent même nos doutes, nos souffrances, mais il ne peut intervenir tant que nous ne le lui « permettions » pas. La raison pour laquelle il a besoin de notre permission c’est notre libre arbitre, et comment faire pour lui donner cette « permission » est un thème central dans toutes les Lettres.

Des prières au profit d’autrui (individuelles ou en groupes) sont faites le plus souvent

– pour d’autres individus (un malade inconnu, par ex.), ou groupes de personnes, ou des événements provoqués par la participation humaine directe (la paix, la victoire, la réussite d’une action, contre la criminalité,  etc.) ;

– pour des aspects spécifiques de l’état d’une région ou de la planète (sécheresse, inondations, catastrophes « naturelles »).

Le seul intérêt, la seule chose que nous puissions éventuellement espérer de telles prières, c’est  « que vous construisez le bien dans votre esprit et dans vos pensées, et le bien sera la récolte de ce que vous aurez semé. Et plus encore – vous harmonisez votre esprit et le mettez en syntonie avec le « Père » en vous, qui est Amour Parfait » (voir la citation de la Lettre 2 plus haut).

En ce qui concerne les prières collectives, elles sont le terrain de chasse des puissants mouvements New Age. Sous cette menace, les églises officielles se sont vues obligées de les suivre et aujourd’hui même l’Église catholique organise des prières collectives et propose une prière universelle pour la paix. Ce n’est vraiment pas surprenant car, fidèles à leur habitude, les églises ne se sont pas demandées si Christ l’aurait fait ou approuvé – comme nous le savons bien, elles ont occulté son véritable enseignement dès leur début.

Mais la question aujourd’hui est si nous, les disciples des Lettres du Christ, devrions-nous suivre leur exemple ?

Voici ce qu’en dit le Christ :

« N.B. : Il arrive que certaines personnes, par une prière puissante, établissent un contact avec la Réalité DIVINE qui réside derrière et en toute création. Elle répond alors et Son activité se manifeste brièvement dans des améliorations nécessaires à la vie personnelle ou nationale – et l’on s’exclamera peut-être : « C’est un miracle ! »

Mais à long terme, l’état de conscience personnel ou national se réaffirmera dans son expérience et reproduira les mêmes effets négatifs sur la santé ou les événements que précédemment.

On ne peut effectuer de changements durables dans sa vie à moins de changer son état de conscience. C’est pourquoi il faut prier et s’efforcer constamment d’accéder à l’Amour inconditionnel. Lettre 1.

« (…) la Loi de Cause à Effet est imprévisible et que c’est une caractéristique naturelle intrinsèque – inhérente – de l’existence. On ne peut pas séparer les effets de la cause, de même qu’on ne peut non plus effacer la cause et avoir tout de même les effets. Ceci est la Vérité, à chaque niveau de l’Être.

Vous êtes maintenant probablement assez avancé en pensée pour être capable de recevoir la vérité fondamentale suivante concernant votre existence terrestre.

La Loi de « Cause à Effet » ou « on Récolte ce qu’on Sème » est l’effet visible de ce que vous appelez « l’électromagnétisme » et aucune personne possédant quelque connaissance scientifique ne peut s’attendre à ce que « Dieu » détourne les lois de l’électromagnétisme, qui sont les lois de I’« Activité – Attachement-Rejet ». Lettre 3.

Mais les annulerons-nous avec une prière commune ?

Souvenez-vous de la prière de la Porte-parole lors des bombardements en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est la première fois que le Christ choisit de parler à sa future porte-parole, ce qui nous laisse supposer que l’occasion et ses paroles sont de la plus haute importance. Maintenant, nous allons découvrir pourquoi, jugez par vous-même :

(7) « Mon Dieu, je vous en prie, ne les laissez pas lâcher leurs bombes. » Tout à coup, une voix d’homme profonde et chaleureuse pénétra mon esprit : « Ta prière est vaine. »

En fait, la jeune femme (comme des milliers de personnes de nos jours) priait pour la paix. Le Christ l’interrompt avec les mots : « Ta prière est vaine. » Nous comprenons qu’Il trouve futile, inutile et insensé – si vous voulez – de prier la Conscience Divine de changer une décision prise par quelqu’un et maintenue par son libre arbitre.

Je vais rajouter encore une citation pour souligner la mise en garde du Christ sur le fait qu’en tant qu’êtres humains, nous manquons le plus souvent de discernement nécessaire pour faire des prières à grande échelle :

« Prenez garde, de peur que, inconsciemment, vous ne fassiez s’écrouler votre maison autour de vous !

Prenez garde en vous préoccupant de la météo. Ne vous plaignez pas de la pluie en disant que vous souhaitez qu’elle s’arrête. Elle pourrait s’arrêter plus longtemps que vous ne le voudriez. Ne vous plaignez pas du soleil en souhaitant qu’il pleuve – il pourrait survenir un déluge. » Article 14.

Après tout, la prière est un acte de communion personnel et sacro-saint entre l’homme qui prie et la Conscience Divine ; en outre, ne devons-nous pas être parfaitement purifiés de l’égo (voir citation (4), Lettre 8) pour prier pour les autres en toute connaissance de cause !? Notre seule voie n’est-elle pas de travailler au quotidien, toutes les heures, toutes les minutes, par nous-mêmes, à travers les conseils que le Christ nous donne, à cause de l’énorme responsabilité que nous avons pour chaque mot prononcé, en particulier pendant la prière ou la méditation :

(8) « Croyez-moi, ce sont là des contrefaçons de créations. Ne le faites pas. Vous voyez avec une vision limitée. Vous ne savez pas à quel point vous pouvez en réalité déformer le sentier d’autrui avec cette croyance que vous savez ce qui est le mieux pour vous et les autres. C’est là une véritable erreur – un piège pour les ignorants. Créé par une pulsion égotique.

Des centaines de milliers – probablement des millions – de gens croient que parce qu’ils disent : « Il en est ainsi » avec foi, cette déclaration va faire qu’il en soit ainsi. Mais ils n’ont aucune idée de ce qui les attend en réalité, à cause des influences cosmiques variées qui jouent un rôle énorme dans leur vie quotidienne. » Message de 2007 (voir la citation (8) à la fin du texte).

Il est bien clair que Christ nous met en garde contre nos ambitions de maitriser l’avenir !

Ainsi il est vrai que quand un groupe de personnes possédant  l’art magnifique de la récitation se met à lire des belles prières cela peut devenir un moment très impressionnant et sublime. Les prières collectives pour la paix, pour la santé, etc. sont très spectaculaires, mais est-ce que Christ aimerait que l’on rajoute de ces pratiques qui se ritualisent progressivement ? Je crois personnellement qu’Il n’a jamais demandé que l’on se tourne vers de tels exercices, aussi beaux et impressionnantes soient-ils. Jugez-en par vous-mêmes :

« Beaucoup plus tard, quand l’impact du christianisme n’a plus bénéficié de l’effet visuel des dieux et des déesses des Romains, la religion chrétienne s’est ornée de non-sens « théâtral » mais « opportun » pour impressionner ceux que l’Empire Ecclésiastique de Rome désirait attirer dans ses rangs. » Lettre 9, p. 5, pdf.

Nous sommes intéressés par de telles pratiques tout naturellement car elles exploitent nos sentiments nobles. Chacun d’entre nous est libre, bien évidemment, de mener ou participer à des prières collectives pour la paix, pour la santé des personnes, pour l’élévation de la conscience du monde, etc.

Pour ma part, je crois qu’il faudrait les DISSOCIER de l’enseignement des Lettres du Christ, même si cela pourrait s’avérer très difficile au début ! Aujourd’hui c’est le bon moment, il me semble, car des mouvements associatifs dont le but est de pratiquer et diffuser l’enseignement du Christ se sont créés spontanément dans quelques pays. Ils sont à leur début. Il est évident que la direction que vont prendre ces associations dans ses pratiques est hautement importante ! 

Avant de conclure, revenons, mes très chers amis, sur la situation et la position de la bien aimée Porte-parole du Christ. Elle aura 101 ans dans moins d’un mois ! Nous la bénissons tous les jours !

Je sais, à travers le privilège de notre correspondance, qu’elle « habite » dans deux dimensions depuis plusieurs années, le plus souvent dans le niveau spirituel de conscience qu’elle habitera après son départ. Elle est donc de moins en moins disponible pour agir ou répondre à nos interrogations. Mais quand elle le peut, elle le fait toujours avec son habituelle force de caractère, conviction et clarté d’esprit, forgées par les grandes épreuves à travers les difficultés pendant ses « année sombres » qu’elle a pu surmonter grâce à l’aide du Christ et de la Conscience Divine.

J’ai cru comprendre que le groupe français s’est mis à pratiquer la prière collective suite à l’appel d’aide de la Porte-parole. Voici ce qu’elle nous dit dans son autobiographie :

« J’ai parlé de ce drame dans ma vie, uniquement car je crois que mon histoire, de par sa résonance spirituelle si grande, aidera ceux qui ont pu faire les mêmes erreurs que moi.

Je demande sincèrement au lecteur de ne pas s’apitoyer sur mon infirmité mais de prendre quelques instants afin de prier pour ma guérison. Quelqu’un, quelque part dans ce monde si vaste aura peut-être le pouvoir spirituel suffisant pour me guérir, moi qui ai prié avec tant de passion. Je vais peut-être enfin me voir délivrée de ce fardeau. » La porte-parole, Mon parcours spirituel, page 200, pdf.

C’est un appel puissant et émouvant et la détresse profonde a dû la pousser à chercher de l’aide dans des moments dramatiques de douleur et désespoir. À mon sens cela n’est en rien une croyance que quelqu’un peut être véritablement guéri par la prière d’une autre personne. Mais surtout elle n’a pas demandé ici, non plus, des prières collectives pour sa santé.

Comme nous le savons si bien, la Porte-parole ne croit véritablement qu’en la Conscience Divine et au Christ. C’est ainsi qu’elle a pu traverser ces longs moments douloureux et vivre aujourd’hui correctement. L’une de ses infirmières témoigne dans une lettre du 24 décembre dernier que la Porte-parole « se débrouille remarquablement bien compte tenu de son âge mais elle se fatigue très facilement et ne peut pas faire autant qu’avant. »

En choisissant l’anonymat,  la Porte-parole nous a donné aussi un exemple parfait de son dévouement, de son humilité et de sa force de caractère. Elle nous a transcrit parfaitement et de façon magistrale Les Lettres du Christ. Et devant l’importance de cet enseignement – la mission même de sa vie – elle se compare à une modeste secrétaire.

(9) « Par conséquent, tout comme le nom d’un secrétaire importe peu dans la conduite d’une transaction, de même mon nom et mon identité importent peu. » CHRIST REVIENT – IL DIT SA VERITE, PRÉFACE, pdf.

La Porte-parole est aussi un être humain. Comme nous tous, elle a fait des erreurs, elle s’est fait manipuler, peut-être, mais finalement elle est restée stoïque et fidèle au Christ ! Sa première préoccupation reste la diffusion des Lettres.

Pourquoi j’écris ici au sujet de la Porte-parole. Il me semble que comme on ne fait pas porter la responsabilité à un secrétaire au sujet de la conduite d’un projet, ainsi gardons-nous de lui faire porter une responsabilité sur les sujets et des pratiques comme les prières collectives, pratiques et croyances qui sont, comme nous venons de le voir, en dehors de l’enseignement du Christ, cet enseignement qu’elle nous a transmis de manière magistrale.

À mon sens nous devrions nous garder d’imputer à notre bien aimée Porte-parole des responsabilités en dehors de la transcription et la diffusion des Lettres et des Articles. C’est déjà énorme ! C’est un travail hautement important pour l’humanité et c’est le sens et l’action de sa vie. Qu’elle soit grandement bénie !          

De mon point de vue l’une des meilleures façons de remercier la Porte-parole c’est de s’abstenir de lui faire porter des responsabilités au sujet des pratiques que l’on croit compatibles  avec l’enseignement des Lettres et que l’on souhaiterait introduire au sein du mouvement. Cela est une question de correction et de bon sens aussi, même si elle en a été favorable à une telle ou telle pratique pendant un moment ou autre de sa vie.

Nous avons dit au début que Christ n’avait jamais incité les gens qui l’écoutaient à prier ensemble. Il ne l’a jamais demandé à ses disciples non plus. Il ne le fait ni dans Les Lettres, ni dans Les Articles. Contrairement à la méditation, Il n’a pas écrit plusieurs pages d’explications COMMENT PRIER, par exemple. La seule prière qu’Il nous a demandé de faire, VIE PERE-MERE, elle est entièrement tournée vers notre propre intérieur.

« […] Je sais que c’est ta VOLONTE que je sois pleinement illuminé, afin que je puisse mieux prendre conscience de Ta Présence en moi et autour de moi. »

Il est impossible que ce soit par hasard que Christ nous l’a donné afin de nous diriger vers la rencontre personnelle et intime avec La Vie Divine :

« […] lorsque j’écouterai, TU pénétreras ma conscience humaine et te rapprocheras de plus en plus de mon esprit et de mon cœur de plus en plus réceptifs. »

Cette rencontre à l’intérieur de nous est capitale, c’est le but de la méditation, aussi. 

En fait, nous le savons bien, rien n’est dit par hasard dans Les Lettres. Chacune des milliers de paroles sur plus de quatre cents pages se trouve à sa place exacte et possède son sens précis. Elles forment un enseignement dense, profond et complexe – c’est la plus haute connaissance pour la compréhension de l’Univers et de notre propre existence ! Contrairement aux pratiques religieuses et les courants spirituels modernes, Christ décrit la prière et la méditation comme des actions de l’individu et surtout tournées vers notre « Père » à l’intérieur de nous. En voici quelques courtes citations parmi tant d’autres sur le même sujet :

« Si seulement vous pouviez voir au-delà de vos sentiments – si seulement vous pouviez élever votre esprit pour vous relier au « Père » en vous, vous seriez capables de « voir » et de « savoir » ce que devrait être votre existence. » Lettre 2, pdf.

« Et lorsque tout sera accompli, vous saurez que les opportunités, la capacité, l’inspiration seront toutes venues du « Père » en vous, parce que vous saurez que vous n’auriez jamais pu faire de telles choses si vous n’aviez pas demandé au « Père » en vous de vous aider à utiliser tous vos talents, de remplir vos assiettes de nourriture, de vous mettre des habits sur le dos et d’assurer le bonheur et une belle vie à vos enfants. » Lettre 2, pdf.

« – Par conséquent, vous êtes encore plus bénis lorsque vous avez faim et soif de bonté et de contact avec le « Père » en vous, parce qu’alors, vous en serez sûrement remplis cent fois. » Lettre 2, pdf.

« Arrêtez-vous sur les choses qui peuvent être les vôtres si vous vous tournez vers le « Père » en vous, en demandant avec une foi parfaite… » Lettre 2, pdf.

« Lorsque vous verrez que vous entrez enfin dans le silence, alors restez-y dans la sérénité, sachant que vous avez maintenant accédé à ce que l’on pourrait appeler le « saint des saints » parce que, finalement, vous établissez le contact avec la « vie père-mère » en vous. » Lettre 8, pdf.

La direction de la prière et la méditation vers la Vie Divine en notre intérieur nous protégera des « exercices spirituels » futiles. Christ nous propose des pratiques concrètes. Il nous affirme que c’est exactement ces pratiques et aucune autre qui nous amèneront sur l’étroite Voie du Christ en direction des plus hautes dimensions spirituelles. Il n’y a rien à ajouter, ni à enlever ! Ses paroles sont parfaitement claires, limpides :

« CECI N’EST PAS UN enseignement NEW AGE.

Mon ENSEIGNEMENT CHRISTIQUE reste et restera le même pour toute l’éternité :

C’est le ‘Père’ – la CONSCIENCE DIVINE – qui accomplit l’œuvre de créativité en moi – et l’accomplira également en vous quand vous aurez vaincu l’ego. »  Article Quand allez-vous VOUS RÉVEILLER.


C I T A T I O N S

(1) « Aimez vos ennemis, pardonnez à ceux qui vous maltraitent; priez pour ceux qui disent du mal de vous, … 

PRIEZ et MÉDITEZ et demandez de l’aide. Elle vous sera donnée si vous persévérez.

Si l’ego persiste à abaisser vos pensées du côté de la colère et de la virulence et à susciter toutes sortes de discussions concernant les raisons pour lesquelles vous devriez condamner quelqu’un qui vous a profondément blessé et même blessé physiquement, entrez en méditation, encore et encore, cherchez le discernement et le soulagement de votre dilemme, demandez à être débarrassé de ces pensées de colère et de vindicte qui vous ennuient…» Article 14, MESSAGE URGENT DU CHRIST.

(2) « Et priez aussi pour votre adversaire, car toute mauvaise pensée que vous avez à son égard ne vous attirera que plus de douleur et de détresse. Pardonnez-lui, priez pour lui, et vous ferez naître des bénédictions pour vous. » Lettre 4.

(3) « Prenez soin de votre prochain autant que de vous-mêmes. Lorsque vous vous disputez, bénissez votre voisin, priez pour lui lorsqu’il est dur envers vous, aidez-le chaque fois que vous le pouvez et en toute occasion, même s’il se détourne de vous, parce que vous construisez le bien dans votre esprit et dans vos pensées, et le bien sera la récolte de ce que vous aurez semé. Et plus encore – vous harmonisez votre esprit et le mettez en syntonie avec le « Père » en vous, qui est Amour Parfait. C’est dans ces conditions que le Père peut accomplir son ŒUVRE D’AMOUR en vous. » Lettre 2, final.

(4) « Elle sait aussi qu’elle peut demander tout ce dont elle a besoin et que la réponse viendra rapidement. Mais la demande émanera de son centre spirituellement illuminé et elle ne cherchera jamais rien de manière égoïste, mais priera toujours pour des choses dans le cadre de ce qui sera bon pour son environnement, sa communauté, sa famille, ses amis. » Lettre 8.

(5) « Apprenez à regarder les autres ou une situation avec un discernement bienveillant. Voyez-les comme ils sont en ce moment, puis rappelez-vous que je les regarde avec amour et compassion. Si vous voyez en eux un réel besoin d’amélioration – pour leur propre bien et l’amélioration future de leur bien-être – regardez-les uniquement à travers les yeux du cœur et de l’amour et voyez-les tels qu’ils pourront être dans le futur. En pensée, conduisez-les vers leur SOURCE de l’ETRE et sachez que votre prière les a certainement bénis et ouvre la porte à leur développement. Laissez-vous guider par la Conscience Divine pour savoir si vous pouvez aborder le sujet de leur « amélioration » et demandez comment cela pourrait se faire pour qu’ils acceptent volontiers les conseils et le succès final de leur développement personnel. » Lettre 9.

(6) « Votre « Père » ne sait rien de cette guerre qui fait rage dans votre vie, mais il connaît la tension qu’elle crée dans votre esprit et votre corps et qui découle de cette guerre, et il ne peut rien faire – pour apaiser votre douleur – jusqu’à ce que vous- mêmes arrêtiez la guerre. Il vous faut vous-même cesser de lutter et vivre en paix avec votre famille, vos voisins, vos employés ou votre patron, les autorités et les autres pays. […]

Rappelez-vous aussi la grande LOI : « VOUS RECOLTEZ EXACTEMENT CE QUE VOUS AVEZ SEME ».

Or donc, si vous voulez changer votre vie – changez vos pensées, changez vos paroles qui découlent de ces pensées, changez vos actions qui découlent de vos pensées. […]

Ce que vous gardez à l’esprit créera toutes vos expériences, votre maladie, votre pauvreté, votre malheur et votre désespoir. » Les Lettres du Christ, Lettre 2.

(7) « Ce soir-là, j’étais assise avec ma Bible sur les genoux, sans pour autant pouvoir lire et je priais, ne pouvant m’empêcher de trembler : « Mon Dieu, je vous en prie, ne les laissez pas lâcher leurs bombes ». Tout à coup, une voix d’homme profonde et chaleureuse pénétra mon esprit : « Ta prière est vaine. Les jeunes hommes au-dessus de toi qui viennent d’Allemagne ont fait serment de lâcher leurs bombes sur ton pays. Et c’est ce qu’ils feront, tout comme les jeunes anglais ont fait serment de lâcher leurs bombes sur l’Allemagne. Tu ferais mieux de prier pour que, lorsqu’ils largueront leurs bombes, ils le fassent au-dessus d’endroits déserts où ils ne causeront aucun mal ». La porte-parole, Mon parcours spirituel, p. 143 pdf.

(8) « Vous le faites inconsciemment, jusqu’à ce que vous réalisiez ce que vous faites. Alors, vous participerez peut-être à un cours où l’on vous apprendra à le faire de manière délibérée.

Croyez-moi, ce sont là des contrefaçons de créations. Ne le faites pas. Vous voyez avec une vision limitée. Vous ne savez pas à quel point vous pouvez en réalité déformer le sentier d’autrui avec cette croyance que vous savez ce qui est le mieux pour vous et les autres. C’est là une véritable erreur – un piège pour les ignorants. Créé par une pulsion égoïque.

Des centaines de milliers – probablement des millions – de gens croient que parce qu’ils disent : « Il en est ainsi » avec foi, cette déclaration va faire qu’il en soit ainsi. Mais ils n’ont aucune idée de ce qui les attend en réalité, à cause des influences cosmiques variées qui jouent un rôle énorme dans leur vie quotidienne. Ils ne savent pas ce qui est là, en attente, en résultat de ce qu’ils ont pensé et de leur comportement passé. Vous ne pouvez pas créer la vie parfaite pour vous-même – jusqu’à ce que vous, vous-même, soyez absolument parfait dans votre esprit, votre cœur et vos actes et que vous ayez travaillé à une sorte de réparation pour les blessures que vous avez infligées dans le passé. Et pourtant, vous dépensez des millions pour l’acquisition de connaissances sur la manière de créer puissamment des formes de conscience qui puissent prévaloir sur tous les schémas d’énergie qui vous entourent et les annuler. Vous allez tous dans la mauvaise direction. » Message de 2007

(9) « Par conséquent, tout comme le nom d’un secrétaire importe peu dans la conduite d’une transaction, de même mon nom et mon identité importent peu. Ce qui est vraiment important, c’est de savoir si le lecteur peut ressentir que c’est le Christ authentique qui s’est élevé en conscience spirituelle jusqu’aux « portails même de l’équilibre » tout en restant dans son individualité, afin de rester en contact avec le monde de l’individualité. » CHRIST REVIENT – IL DIT SA VÉRITÉ, PRÉFACE.

********

Prières collectives